No Twiggi, no Joeri!

Joeri Van Dyck a découvert les finesses du métier de carreleur dès son plus jeune âge. Quasiment toute la famille Van Dyck est, en effet, active depuis des années déjà dans le monde du carrelage.

Joeri a juré fidélité au savoir-faire d’antan. “Chez moi, tout est basé sur une déontologie simple et désuète,” explique Joeri. “Quand je rentre chez moi le soir, je veux me sentir fier du travail que j’ai accompli durant la journée. La rapidité pure ne doit jamais être la priorité absolue. Je privilégie la perfection que j’exigerais également moi-même en tant que client. Le concept du Carrodrain Twiggi s’inscrit parfaitement dans ma vision des choses.”

Joeri est l’heureux papa de trois enfants mais cela ne l’empêche pas de suivre régulièrement des formations, jusqu’en Allemagne. “Innovation et tradition ne sont nullement incompatibles. Je trouve essentiel de rester au courant des dernières avancées. Je suis étonné du nombre d’innovations importantes que j’ai déjà vu défiler dans la branche du carrelage. Le rythme est effréné.” Depuis peu, Joeri utilise également Kerlox, la membrane d’étanchéité de Carrodrain. “Waouw, la mise en œuvre est tellement plus flexible et plus facile qu’avec les alternatives présentes sur le marché. Et un chouette détail: le prix raisonnable. Pour moi, la membrane Kerlox a été la surprise de l’année!”

Joeri n’est pas le seul à faire preuve d’enthousiasme concernant le Carrodrain Twiggi: “Mes clients l’adorent aussi. Et avec un caniveau de douche aussi épuré et étroit, mon carrelage est encore mieux mis en valeur.”  

“Sur mes chantiers, je ne jure en fait que par le Carrodrain Twiggi. No Twiggi, no Joeri!“, s’esclaffe le sympathique carreleur.  “Mais je pourrais peut-être être amené à lui faire des infidélités car j’ai déjà vu quelques chouettes photos du nouveau Carrodrain Cayman. Il ressemble un peu au Carrodrain Classic mais est aussi épuré que le Twiggi. Et son prix est démocratique. Cela peut s’avérer intéressant pour les projets au budget serré.”

Médias Sociaux

En tant que jeune professionnel, Joeri n’hésite pas à exploiter les possibilités qu’offrent les réseaux sociaux. “Je peux dire que Facebook génère environ 30% de ma clientèle. La semaine dernière, j’ai posté un message et j’ai directement reçu trois demandes de prix de personnes que je ne connaissais pas. Cela me surprend parfois beaucoup. Je trouve les autres projets par le biais d’anciens clients ou de mon fournisseur de carreaux Azuleo. Mon planning est ainsi toujours bien rempli !”